Dans une interview avec la chaïne américaine CBS diffusée dimanche, la patronne du FMI n'écarte pas une faillite de l'Etat grec qui se verrait obligé de sortir dela zone euro voire même de l'Union Européenne.

Selon Mme Lagarde "Il reste encore des médicaments à prendre pour la majorité des pays du sud de l'euro zone plus l'Irlande" tout en n'exculant pas la possibilité que la Grèce ne puisse pas éviter la banqueroute et ne se voit forcée de quitter la zone euro et l'UE" selon un extrait de l'itw rendu public par CBS.

L'intégralité de l'itw sera diffusée dimanche matin dans le cadre d'un reportage de l'émission "60 Minutes" dans laquelle intervient également le ministre allemand des finances Mr Wolfgang Schaüble qui a assuré que l'Allemagne est devenue "le bouc émissaire" de la presse greque.

Interrogé sur les raisons de l'antipathie suscitée par les hommes politiques allemands chez un certain nombre de grecs, le ministre allemand a indiqué que c'était une réaction normale en situation de crise, après que la Grèce ait dû se soumettre à une série de reformes difficiles et à des coupes budgétaires pour alléger une dette qui est en grande partie entre les mains des créanciers allemands.

"C'est toujours comme ça, lorsque vous avez des pays et des personnes qui ont toujours vécu au-dessus de leurs moyens et doivent maintenant appliquer des mesures d'austérité, recourrir à des coupes budgétaires et effectuer des réformes dans le marché du travail. Dans une situation pareille, l'on a tendance à rejeter la responsabilité sur les autres et chercher des boucs émissaires, mais en même temps, ils savent que leur prospérité, ils la doivent aussi à l'Europe" a souligné Schaüble.